LPIC-1, un nouveau défi !

220px-LPIC.pngIl a suffit d'une discussion à huis-clos avec mon frère pendant un trajet de 4 heures dans une voiture pour qu'enfin une perspective nouvelle s'ouvre à moi : la LPIC !

Ma difficulté actuelle était de trouver un moyen de faire valoir mes capacités et connaissances en informatique accumulées au fil dans années à travers quelque chose de concret...

Comment donner forme aux heures accumulées à chercher, se former, trouver et se perfectionner dans les nombreux domaines approchés grâce aux nombreuses activités comme le projet AbulEdu ou les interventions dans les écoles comme MATICE ? Comment faire preuve d'un savoir et de compétences auprès de professionnels, sans montrer autre chose que des bouts de projets ou des contributions ça et là, à des projets communs, dont personne ne sait la part réelle prise dans le collectif ?

Une solution : une certification ! C'est ce que propose le LPIC (Linux Professionnal Institute Certification), examen diplômant certifiant un nombres de compétences autour de la maitrise de l'environnement Linux. Cet examen proposé de niveaux 0 à 3, géré par un organisme international indépendant (LPI) permet de justifier de compétences selon des objectifs listés et précis.

Le niveau LPIC-1 (Administrateur Junior : Familiarisation avec l'environnement Linux) correspond plus ou moins à mon niveau actuel de compétences. Il se décompose en 2 modules : LPI-101 et LPI-102. Si des organismes comme Linagora et d'autres proposent leur service pour encadrer des stages de formations, il est tout à fait possible de préparer les examens en candidat libre (ce qui sera mon cas).

Certains points sont encore à approfondir, mais d'autres correspondent bien à ce que je maitrise déjà.

On trouve plusieurs supports de formation sur le Net, mais aussi des ouvrages qui proposent des cours et exercices pour tester ses connaissances.

Voilà, l'objectif est lancé, il ne reste plus qu'à être assez rigoureux pour le mener à terme, mais cette perspective me relance dans une dynamique positive.

A suivre...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet